Comme de longs échos, Exposition Galerie Remp'Arts

Ma photographie est détournée, renversée pour activer son potentiel formel : elle est rapprochée du geste pictural et mise en parallèle, en miroir, elle se plie à la structuration de la peinture.

Lorsqu’il s’agit de rapprocher ces deux photographies ce sont deux moments différents et deux pratiques qu’on rapproche.

J’aimerais amener l’oeil à confondre le réel photographié et l’artificiel de la peinture, à penser l’artifice de la photographie et la matérialité de la peinture ; la sensibilité du regardeur peut se projeter dans les comparaisons, elle accepte de confondre peinture et photographie, pour percevoir autre chose, le désir en soi même d’identifier, de construire du visuel, une concordance forcée du divergeant.

Réalité et artifice se dissipent dans la fiction esthétique: hors du temps ordinaire et dispersant, on peint pour sur-vivre la vie, pour être dans l’être et le réinvestir. Quel est le temps de cette image à deux temps ?

Sylvie Mir

54X110cm 2015